Le Centre Audiovisuel Liège a.s.b.l. est un des trois centres de ressources en éducation aux médias de la Fédération Wallonie Bruxelles. Depuis ses débuts, le C.A.V. Liège s’est particulièrement intéressé au cinéma. Pour nous, une éducation au cinéma devrait reposer aujourd’hui sur trois fondements complémentaires : voir des films, les analyser, en réaliser.

 

Pour mener à bien cette politique, le C.A.V. Liège entend familiariser les jeunes avec le visionnage critique d’œuvres cinématographiques et la pratique de l’expression/communication par l’image animée et le son. Il organise notamment des modules de formation continuée pour enseignants et animateurs, des animations dans les classes et les Maisons de Jeunes, prête du matériel de prise de vue, de montage et de vidéo projection, propose quelques milliers de livres et DVD sur le 7e Art.

 

Le Concours Vidéo, qui existe depuis 2005, participe à ces actions de réalisation vidéo par les jeunes. Le Concours se veut surtout une opportunité idéale d’apprentissage de la communication par la vidéo. Mais il est aussi un questionnement sur l’image animée, sa technologie et ses représentations, tout en offrant aux étudiants une occasion de pratiquer la pédagogie du projet et le travail en équipe.

 

Nous nous réjouirons d’accueillir votre inscription. Bon travail, beaucoup de plaisir et de complicité avec ce média fascinant qu’est le cinéma.

 

Michel Clarembeaux

 

 QUI?

  • Classes de l'enseignement secondaire supérieur (4-5-6e)
  • Etudiants des Départements Pédagogiques des Hautes Ecoles et de l'agrégation universitaire

QUOI ?

  • Des vidéogrammes de 10 minutes maximum
  • Un choix entre fiction et documentaire
  • Une obligation de finalité pédagogique pour les étudiants des Départements Pédagogiques des Hautes Ecoles et des universités

QUAND?

  • Date limite d'inscription : jeudi 31 octobre 2019
  • Date limite de dépôt des vidéogrammes : vendredi 22 mai 2020
  • Projection et remise des prix : jeudi 18 juin 2020

Les enseignants dont la classe participe au Concours Vidéo sont invités à participer à la journée de formation du mercredi 6 novembre 2019 (9h-16h - diner offert). 

Dépliant explicatif avec règlement et bulletin d'inscription

Fiche technique et questionnaire (à renvoyer par mail)

Contact : m.mal (AT) cavliege (point) be

 

Aides gratuites à la réalisation

En tant que Centre de ressources spécialisé en éducation aux médias, le CAV souhaite mettre gratuitement à la disposition des participants une aide aussi personnalisée que possible.

  • Cinq unités de prise de vue (caméra HD, micro, pied, perche, son) seront disponibles pendant la durée du concours, en fonction d’un calendrier de réservation à déterminer dès que possible.
  • Des unités de post-production (montage, tirage, doublage sonore) sont également disponibles sur la base d’une réservation.

Des animations pour les élèves

Marc Malcourant, notre formateur-réalisateur vidéo, pourra consacrer une demi-journée à chaque projet, si la classe le souhaite (aide à l’écriture, à la mise en images, à la réalisation ou au montage, analyse de courts métrages).

Des références et des conseils

Des outils pédagogiques

  • Notre médiathèque spécialisée met à votre disposition des documents imprimés et audiovisuels relatifs tant à la conduite d’un projet vidéo en classe, qu’au cinéma et à la vidéo en général.
  • Suite à votre inscription, vous recevrez par mail un document décrivant les principales étapes à suivre pour la réalisation d’une vidéo en classe et des conseils en matière de droits d’auteur.

Des modules de formation continuée

  • IFC : Créer un reportage vidéo avec tablette
  • CPEONS :

    • Créer un reportage vidéo avec tablette
    • Réalisation d'une capsule vidéo avec les moyens disponibles (téléphone, tablette, ...)

 

Quelques témoignages des participants du Concours vidéo 2018
concernant l'incidence du concours sur les apprentissages

Secondaire supérieur

« Cette expérience a permis d’appliquer concrètement des notions vues en classe, dans une dynamique de projet. De plus, les élèves sont fiers et satisfaits du résultat final. Enfin, attendu par les autres élèves et les collègues, le résultat est l’occasion d’un partage suscitant des interactions hors du contexte des cours. »
V. Jooris, Collège Visitation-la-Berlière, Lessines

« Le projet a suscité un vrai enthousiasme chez les élèves. Ils s’y sont impliqués à fond, alors qu’ils n’avaient jamais effectué ce genre de création. L’incidence est multiple : étant donné que les élèves ont tout créé eux-mêmes, les compétences disciplinaires relevaient aussi bien du cours de français, des cours d’art, que des cours philosophiques, vu le thème abordé. »
W. Del Zoppo, Académie Royal des Beaux-Arts, Liège

« Au niveau transversal, les effets concernent principalement la prise d’initiatives et de responsabilités des élèves dans leur apprentissage et le développement de compétences citoyennes. »
C. Scharff, Institut de la Sainte Famille,Virton

« Cette expérience a été bénéfique sur un grand nombre de points tant pour les élèves que pour les professeurs. Les élèves ont fait preuve d’autonomie, de faculté d’organisation de cohésion pour conduire le projet à sa finalité. Les professeurs ont apprécié la motivation des élèves et leur détermination à conduire la réalisation de ce court métrage. Ils ont eu la preuve des ressources que leurs élèves possèdent pour rendre efficace leur travail. »
A. Carmelo, Athénée Royal Jules Bordet, Soignies

« La motivation de mes élèves, leur autonomie de création et de réalisation, leur valorisation à travers un projet commun, le plaisir d’apprendre en s’amusant. »
X. Hannecart, Institut d’Enseignement Technique Notre Dame, Charleroi

« Chez le groupe classe, la participation au projet court-métrage a eu plusieurs incidences. Principalement d’un point de vue disciplinaire. Les élèves se sont montrés beaucoup plus motivés et assidus pour les cours de l’option. Les élèves comprenaient beaucoup plus l’intérêt des cours plus théoriques et intégraient les apprentissages beaucoup plus facilement. »
M. Ligot, Institut Cardijn Lorraine-Differt, Messancy

« Je pense que les élèves ont appris à travailler de manière structurée, sans aller trop vite, ce qui les a parfois frustrés car ils pensaient partir filmer sans préparation au préalable. Ils se sont rendu compte de l’importance de la préparation via le scénario, storyboard, découpage, … »
T. Van Sull, Collège Notre-Dame de Basse-Wavre, Wavre


Supérieur pédagogique

« Le bénéfice majeur, c’est le fait de donner une motivation supplémentaire aux étudiants dans le cadre de la réalisation de leur projet. La vidéo qu’ils créent n’est pas rangée au fond du tiroir directement après l’examen, elle peut avoir une seconde vie, trouver une vraie utilité pédagogique si elle se révèle intéressante. Certains étudiants se sont dit plus motivés à l’idée de pouvoir participer au concours. Cela donne un aspect plus concret aux apprentissages. »
J
. Foguenne, HEL, Liège

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

   


Scoop.it